Un jeu d’évasion pour apprendre le français

Les stagiaires de l’Ecole de Français Langue Etrangère ont pu participer il y a quelques jours à un jeu d’évasion pour apprendre le français sur le thème de la sécurité au travail. Retour sur cette session de formation assez particulière!

Crept Formation - un escape game pour apprendre le français

 

Récit et article de Gaëlle Jaouen, formatrice de FLE

Objectifs pédagogiques et cas d’application

Les objectifs pédagogiques de cet atelier étaient de fixer les apprentissages de la semaine passée sur le thème de la sécurité au travail, en particulier consolider la maîtrise de l’impératif. Ce dernier étant particulièrement indiqué dans toute situation d’urgence, la gestion d’un incendie a été retenue car ce cas d’application permet au stagiaire de pratiquer la langue de manière collaborative, et de réviser du vocabulaire essentiel dans une telle situation, tout en intégrant des réflexes clés de citoyenneté.

Méthodologie et inspiration

Les jeux de rôle grandeur nature sont des outils pédagogiques très puissants : ils ont la faculté de transmettre le contenu d’un cours sans donner l’impression à l’apprenant d’en avoir fait l’objet. Ceci s’inscrit donc dans une perspective actionnelle de l’enseignement centrée sur la pédagogie de projet. De plus, en s’immergeant dans le scénario, l’apprenant construit un répertoire de comportements et d’automatismes qui lui reviendront dans les mêmes conditions. Ceci est un avantage certain pour des stagiaires dont les besoins s’orientent vers une utilisation pratique, et non uniquement théorique, de la langue.

Ces dernières années, un nouveau type de jeux de rôle a connu un essor marqué: les jeux d’évasion ou « escape games ». Le but est d’explorer l’environnement dans lequel les joueurs sont enfermés afin de trouver comment s’en échapper en suivant un réseau d’indices parsemé d’obstacles intellectuels ou manuels qui contrecarrent leur progression… Le tout dans un temps imparti (le plus communément, une heure). Cette condition rend quasiment obligatoires une organisation d’équipe ainsi qu’une communication sans faille. Cette combinaison en fait un outil très adapté au travail des langues.

Description de l’activité

L’activité a été conçue sur le même modèle que ces « escape games ». Les tâches des apprenants sont celles d’une gestion d’incendie telles qu’étudiées dans les sessions précédentes. Ainsi, ils doivent premièrement tenter d’éteindre le feu, deuxièmement évacuer les collègues, et finalement, prévenir les pompiers.

Comme le montre le schéma de la progression de l’activité ci-dessus (la disposition des lieux n’est pas représentative), le feu est dessiné sur le tableau avec la directive « Eteignez le feu »Les apprenants se lancent alors ensemble à la recherche de l’origine de l’incendie, symbolisée par une maquette de feu dissimulée dans un coin de la classe. Vient ensuite la recherche d’un dispositif de lutte contre l’incendie, qu’ils trouveront dans le centre informatique sous la forme d’une simple écharpe (pour éviter de risquer l’intégrité des dispositifs réels), cachant la deuxième directive « Evacuez vos collègues! ». Cet indice mène les stagiaires au point de rassemblement, derrière lequel se trouve le message « Trouvez le téléphone pour contacter les secours! ». Derrière ce téléphone dissumulé à un autre endroit de la classe se cache une nouvelle consigne: « Trouvez le numéro d’urgence approprié. » Le numéro d’urgence est lui-même affiché – de façon permanente – au dessus de la sortie. C’est derrière cette information qu’est écrite la dernièr directive « Deux par deux, appelez au secours! ».

Suite à une phase de fouille collaborative, cette découverte marque le début de la deuxième phase de l’activité, où les apprenants sont invités à réaliser une production orale en interaction plus pousée en jouant par binômes l’appel aux pompiers (i.e. appelant face à standardiste des pompiers). Au fur et à mesure que les appels sont passés, et que l’impératif est utilisé correctement (« Venez vite! Apportez l’échelle! Etc) le feu est effacé du tableau par la formatrice.

 Conclusion

L’application du miodèle des « escape games » à la pratique de l’impératif, du travail en groupe, et d’une manière générale à la communication a été une réussite notoire auprès des apprenants. Il est déjà question d’adaper ces jeux d’évasion à d’autres objectifs pédagogiques: approfondissement lexical ou grammatical pour des groupes de niveau (A2, B1, B2) ou de développement de réflexes d’analyse logique (compétences clés).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s